Le Japon est un très beau pays. Mais lors de la saison des cerisiers en fleurs, il est incomparable. Si vous devez visiter le Japon une fois dans votre vie, il est fortement conseillé de le faire en avril si vous le pouvez, le tout étant de bien viser la période de floraison en avance car elle est courte, une semaine, une semaine et demie tout au plus. Néanmoins, le Japon étant un archipel orienté grosso modo nord-sud, il est possible de se rendre dans différentes région en fonction de l’état d’avancement de la floraison (elle commence au sud et progresse vers le nord). Un grand nombre de sites internet, dans toutes les langues, fait un point quotidien sur le sujet. A la télévision japonaise, ces informations sont incluses dans chaque bulletin météo. Les cerisiers en fleur, c’est une affaire sérieuse ici.

P1003329small

L’usage veut qu’on aille pique-niquer entre collègues, amis ou famille (on peut faire les trois, mais pas en même temps) sous les cerisiers en fleurs pour admirer leur beauté. En réalité, on mange un peu, on boit beaucoup et après on fait la sieste (une grande partie des japonais a du mal à tenir l’alcool, ceci étant dû à une mutation génétique qui touche aussi bon nombre d’asiatiques même si dans des proportions moindres).
Cette pratique porte même un nom au Japon, c’est le hanami 花見, de 花 hana – fleur – et 見る miru – regarder, contempler -, donc littéralement contempler les fleurs.

P1003375small

Ce qui est fascinant dans cette pratique, c’est sa conformité. C’est à dire que chaque groupe de personnes ramène une bâche, le plus souvent bleue, rarement autre chose, pour étaler dans l’herbe (peu de couvertures ou nappes et encore plus rarement rien du tout). Donc chaque groupe a son espace bien défini représenté par le carré de sa bâche bleue. Et même en cas d’affluence (comme à Tokyo), personne n’empiète sur la bâche des voisins. Le hanami étant une pratique très importante, certaines familles viennent installer leur bâche dès l’aube dans les villes extrêmement peuplées, pour être sures d’avoir une place. On se déchausse pour s’installer sur la bâche et donc on se retrouve avec des alignements de chaussures le longs des alignements de bâches bleues.

P1003425small

Ce printemps est le troisième que j’ai la chance de voir au Japon. Auparavant, j’avais vu les cerisiers dans la région de Tokyo et ceux à Kyoto et Osaka. A Okayama, ne disposant que de peu de temps (je travaille la semaine et un samedi sur deux), j’ai opté pour une valeur sure, le château de Tsuyama. Je vous avais déjà montré les photos du château avec ses érables en novembre dernier et c’était magnifique, mais le lieu est surtout réputé pour ses cerisiers. Il y a d’ailleurs un festival des cerisiers. Je n’ai pas été déçue du voyage. C’est simple, il y a deux fois plus de cerisiers que d’érables alors autant dire que c’était grandiose.

P1003282small

Il y avait aussi beaucoup de monde puisque nous étions un samedi et c’était LE weekend de la pleine floraison. Coup de chance, le temps était absolument magnifique. Et niveau monde… ayant été au grand parc de Ueno à Tokyo lors de la saison des cerisiers il y a quelques années, Tsuyama fut une partie de plaisir (au moins là, on voyait encore largement la pelouse entre les bâches de pique-nique).

P1003279small

M’étant assise sur un banc au sommet des remparts pour admirer la vue et me désaltérer, je me suis fait aborder par deux japonaises d’une cinquantaine d’années qui m’ont offert du mochi et ont entamé la conversation. Nous avons papoté une bonne demi-heure et avons sympathisé. L’une d’elle habite Okayama, nous avons échangé nos coordonnées, nous nous reverrons peut-être pour aller boire un verre.
Les japonais sont en général timides, surtout envers les étrangers car il ne parlent quasiment aucune langue étrangère (oui, il y a un peuple encore plus mauvais que les français en anglais : les japonais ^_^). Mais s’ils voient que vous parlez japonais, ou bien s’ils osent se lancer à vous aborder, ce sont toujours des rencontres extrêmement sympathiques à faire. Spécialement quand on précise qu’on est français. La France (surtout l’image de Paris, « ville magnifique et romantique ») est extrêmement bien vue par les japonais qui y sont soit déjà allés, soit rêvent d’y aller un jour. Une de mes deux nouvelles copines d’un jour m’a dit apprendre le français pour pouvoir faire le voyage de ses rêves (et elle en bave, le français étant extrêmement difficile à apprendre pour les japonais : prononciation plus qu’ardue, règles de grammaire extrêmement compliquées… et on parle de l’orthographe ou pas ? ^_^). Bon courage à elle !

P1003272small

Donc bonne ambiance et spectacle assuré. Voici, ci-dessous, quelques photos supplémentaires que j’ai sélectionnées pour vous. En espérant que vous aussi vous serez touchés par toute cette beauté.

P1003317small

P1003342small

P1003365small

P1003406small