Petit sanctuaire situé près de chez moi, le sanctuaire Imamuragu ne paye a priori pas de mine mais vaut le détour pour une petite balade.

P1003224small
D’après les informations trouvées sur internet, il aurait été fondé en 1580 et serait né de l’arrivée de divinités autrefois résidentes d’un sanctuaire situé au centre d’Okayama (lui même fondé en 1334). En effet, ce sanctuaire situé aux alentours de l’actuel château d’Okayama fut déplacé pour permettre l’agrandissement dudit château et relocalisé en ce lieu où il y avait déjà un sanctuaire.

P1003207small

La fusion des deux et l’hébergement de toutes les divinités (locales et venant du sanctuaire déplacé) vit donc la naissance du sanctuaire Imamuragu. Le bâtiment principal encore visible aujourd’hui date de 1623 et est classé bien culturel important du département d’Okayama.

P1003223small

Les trois divinités principales sont Amaterasu Ômikami (divinité suprême du shintô, divinité du soleil), Kasuga no Ôkami (la divinité issue du grand sanctuaire Kasuga Taisha situé à Nara) et Hachiman no Ôkami (divinité de la guerre et protecteur du Japon).

P1003211small

Le sanctuaire, avec son petit jardin attenant et ses grands arbres donne un peu de vert dans cette zone urbaine. Mon seul regret ? Ne pas avoir pu y aller début mai pour voir son énorme glycine en fleurs (j’étais en vacances en France, mauvais timing…).